Home » Entrepreneuriat » 3 conseils pour entreprendre dans le secteur immobilier

3 conseils pour entreprendre dans le secteur immobilier

En mûrissant votre projet de création d’entreprise, il est devenu évident que vous avez une appétence pour le domaine immobilier. Négociateur dans l’âme, doté d’un excellent relationnel, ce domaine d’activité vous intéresse, mais les opportunités sont nombreuses. Quel métier de l’immobilier choisir pour entreprendre? Nous vous donnons 3 conseils pour faire le bon choix et mettre toutes les chances de votre côté !

Conseil #1 Choisissez la bonne branche pour entreprendre dans le secteur immobilier

En dépit de la crise sanitaire et des restrictions de déplacement, le secteur a très bien résisté en 2020 avec 980 000 transactions immobilières réalisées. Le dynamisme du marché du logement reste d’actualité et entreprendre dans le secteur immobilier promet de belles carrières professionnelles. Encore faut-il choisir le métier qui vous correspond !

Les différents types d’entrepreneuriat immobilier

Les métiers du diagnostic immobilier

Le marché du diagnostic immobilier est florissant, porté à la fois par le cadre réglementaire et le dynamisme du marché immobilier en lui-même.

En effet, le diagnostiqueur immobilier contrôle les habitations en amont des ventes, des mises en location mais aussi de la mise en œuvre de travaux afin de produire un bilan de l’état du bien. Ce Dossier de Diagnostic Technique (DDT) est à remettre obligatoirement au client le jour de la signature du contrat de vente ou de location. Avec plus de 900 000 transactions immobilières par an*, il y a de quoi faire !

Les métiers de la gestion immobilière

Que vous investissiez dans des biens locatifs ou que vous gériez le patrimoine d’une tierce personne, les opportunités d’entrepreneuriat sont nombreuses dans le domaine de la gestion immobilière. Ces métiers ont pour vocation de préserver la valeur des biens par une gestion optimale.

Par exemple, le gestionnaire locatif gère les contrats de location pour le compte d’un propriétaire bailleur. Il assure tous les aspects de la gestion : analyse des dossiers de candidature des locataires, états des lieux d’entrée et de sortie, perception des loyers, relations avec le locataire et entretien du bien.

Les métiers de la transaction immobilière

Il s’agit de mettre en relation l’offre avec la demande de biens immobiliers, c’est-à-dire les vendeurs et les acheteurs. Le secteur de la transaction immobilière se décline en différents métiers, tous unis par la fibre commerciale et le sens du relationnel.

Agent immobilier : cette profession est très réglementée. En effet, pour l’exercer, l’agent immobilier, qu’il soit indépendant ou travaille au sein d’une agence immobilière, doit obligatoirement détenir une carte transactionnelle immobilière (carte T). Celle-ci est délivrée par la CCI (chambre de commerce et d’industrie) sous conditions. En effet, pour l’obtenir, il est nécessaire d’être titulaire d’un diplôme immobilier de niveau bac +2 minimum ou justifier d’une expérience professionnelle auprès d’une personne possédant la carte T (pour plus d’informations, consultez le site de la CCI). L’agent immobilier a un véritable rôle d’intermédiaire entre les acheteurs et les vendeurs.

Négociateur immobilier : il doit également être titulaire de la carte T. Il assure des missions de prospection et vente mais aussi de conseil auprès de tous les acteurs de la vente : acheteur, vendeur, agence immobilière ou encore étude notariale.

Mandataire immobilier : il exerce en indépendant et travaille en collaboration avec une agence immobilière ou un réseau immobilier habilité ayant la qualité de mandant. Le mandataire immobilier exerce systématiquement au nom de ce mandant, jamais en son nom propre. En qualité d’agent commercial indépendant, celui-ci n’a pas à détenir la carte professionnelle (carte T) mais doit simplement s’inscrire au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) et détenir une attestation d’habilitation délivrée par la CCI à la demande de l’agence immobilière ou réseau pour le compte de laquelle/duquel il travaille. Ainsi, les démarches administratives pour devenir mandataire sont plus simples que celles pour devenir agent ou négociateur immobilier. Il se voit pourtant confier les mêmes missions qu’un agent immobilier exception faite de la signature des actes juridiques (consultations juridiques ni rédiger des compromis de vente) ou de la réception des fonds car il n’en a pas la capacité juridique.

Positionnez vous sur un secteur géographique stratégique

En tant que professionnel de l’immobilier, vous devenez un expert de votre secteur géographique. Vous connaissez par cœur les spécificités de chaque quartier, vous vous renseignez sur les différents projets d’urbanisme, les prix au m² d’une rue à l’autre n’ont aucun secret pour vous. Mais pour cela, vous devez avoir défini votre secteur de prospection et vous y tenir. Cette zone géographique, c’est vous-même qui la définissez au démarrage de votre plan de prospection.

Positionnez-vous sur un secteur géographique stratégique. Pour cela :

  • étudiez l’état de la concurrence dans cette zone géographique ;        
  • observez le dynamisme du marché : nombre de transactions immobilières, évolution des prix ;    
  • renseignez-vous sur les projets à venir au niveau de la commune : par exemple, la construction de certaines infrastructures peut doper le marché dans une ville.       

Vous définissez ainsi les périmètres géographiques les plus stratégiques pour votre implantation.

Conseil #2 Soignez votre entourage pour créer des relations

Participer aux événements physiques et en ligne concernant le secteur immobilier

Gardez en tête que les métiers de l’immobilier sont des métiers de réseaux. Votre réseau personnel comme professionnel est la clé de l’activité immobilière.

Au moment de votre lancement, activez votre réseau personnel, c’est-à-dire votre entourage proche. Informez les personnes que vous connaissez de la création de votre activité, le bouche-à-oreille pourra faire boule de neige et vous permettre d’obtenir vos premiers mandats ! L’un de vos amis aura peut-être un collègue qui cherche une maison, ou tel autre cherche à vendre son local commercial. Vous saisissez l’idée. Le risque ? Faire de la prospection jusque dans vos réunions de famille !

Participez à des évènements locaux comme l’ouverture d’une nouvelle boutique ou des évènements sportifs. Ces manifestations locales vous permettront d’entrer en contact avec les personnes qui vivent dans votre secteur de prospection.

Enfin, participez également à des événements immobiliers professionnels (salons etc), aussi bien physiques que virtuels car c’est une excellente manière de développer son réseau professionnel. Les professionnels de l’immobilier déjà bien expérimentés vous apprendront beaucoup, à la fois sur votre marché mais aussi sur votre métier.

Lire aussi : Les 10 qualités d’un bon agent commercial en immobilier

Conseil #3 Faites-vous accompagner

Réalisez une formation en immobilier (si besoin)

Pour démarrer du bon pied, faites-vous accompagner. Si vous êtes en reconversion professionnelle et n’avez aucune expérience en immobilier, il est indispensable d’acquérir les connaissances nécessaires à l’exercice de l’activité. Si vous vous lancez en indépendant après une expérience en tant que salarié, une formation à la création d’entreprise vous aidera à monter votre projet.

Les métiers de l’immobilier demandent des compétences variées : juridiques, techniques, commerciales ou encore financières. Pour gagner la confiance des clients, vous devez vous présenter comme un véritable expert à même de leur garantir les meilleurs services.

D’ailleurs, la loi Alur a instauré une obligation de formation à hauteur de 14h par an ou 42h au cours de 3 années consécutives d’exercice pour asseoir la professionnalisation des professionnels de l’immobilier.

Pour vous former à l’immobilier, différentes options s’offrent à vous : écoles privées, universités, formations à distance ou encore au sein d’un réseau immobilier renommé.

Les avantages d’entreprendre dans le secteur immobilier sous l’égide d’un grand groupe

Les avantages à entreprendre en immobilier sous l’égide d’un grand groupe sont nombreux. Vous devenez votre propre patron tout en bénéficiant :

  • d’une formation continue dispensée par des professionnels hautement qualifiés; 
  • de l’ensemble des outils vous permettant d‘exercer efficacement votre activité ;
  • d’une large diffusion de vos annonces sur les principaux sites immobiliers ;
  • de partenariats solides avec des professionnels du secteur ;
  • d’un accompagnement sur le terrain et d’une assistance juridique ;
  • de la notoriété de la marque du réseau que vous rejoignez ;
  • de revenus véritablement  intéressants    

Par ailleurs, en rejoignant un réseau immobilier, l’évolution professionnelle est tout à fait possible. Grâce au marketing de réseau et avec de l’expérience sur le terrain, vous pouvez devenir à votre tour manager.

En entreprenant sous l’égide d’un grand groupe, vous vous libérez des contraintes organisationnelles tout en bénéficiant de l’expérience et de l’accompagnement de professionnels expérimentés. C’est toute la puissance du réseau ! 

Alors, si vous êtes à la recherche d’un nouveau challenge professionnel. Si vous souhaitez vous lancer dans l’entrepreneuriat. Et si l’immobilier vous intéresse (vous passionne!) : il y a nécessairement une opportunité pour vous !

Sources :

Ne manquez aucun article grâce à notre newsletter