4 signes que vous êtes prêt à changer de vie professionnelle à 30-40 ans

Se reconvertir à 40 ans

D’après une étude réalisée par le groupe AEF, 9 actifs sur 10 ont déjà pensé à entamer une reconversion professionnelle, sont en cours, ou l’ont déjà fait ! Seuls 7% des interrogés n’y ont jamais songé1. Ces chiffres éloquents confirment la forte envie de changement des travailleurs d’aujourd’hui.

Il existe de nombreuses raisons qui poussent les actifs à s’interroger sur leur travail et leurs aspirations : envie de changer de vie, donner plus de sens à son quotidien, équilibrer sa vie professionnelle et personnelle. Ces motivations sont parfois le déclic d’une nouvelle aventure professionnelle !

Vous commencez vous aussi à éprouver des doutes sur votre vie professionnelle ? Vous éprouvez des velléités de changement ? Mais est-ce le bon moment ? Voici 4 signes qui montrent que vous êtes prêt à vous lancer !

1. Vous ne vous épanouissez plus dans votre travail

Vous avez perdu votre motivation à aller au travail : la première cause de remise en question est celle de la perte de motivation. Celle-ci peut être causée par le fait d’être sous-occupé (bore-out), par un manque d’intérêt pour les missions confiées ou encore l’impression d’avoir fait le tour de son poste. Ce désintérêt pour les tâches quotidiennes peut se traduire par un véritable ennui qui nuit à votre investissement et à votre moral. 67 % des actifs envisagent une reconversion professionnelle pour cette raison1.

Vous attendez avec impatience les week-ends et les jours de congés : vous regardez l’heure très souvent ? Il vous arrive souvent de dire « encore X heures à tenir » ? Vous arrivez pile à l’heure le matin, et ne vous éternisez pas le soir ? Attendre avec impatience les week-ends, les jours de congés et n’avoir l’impression de vivre qu’à ces moments est un signe puissant de mal-être au travail.

Vos relations avec vos collègues ne sont pas (ou plus) bonnes : l’environnement de travail est important. Lorsque celui-ci se dégrade, la plupart des collaborateurs en souffrent. Culture de compétition, manque de communication entre les équipes, ordres contradictoires de la part de la hiérarchie, certaines atmosphères de travail sont véritablement anxiogènes. Un désaccord avec le management et les valeurs de celui-ci peut également être à l‘origine de votre réflexion.

   
Vous ne trouvez pas (ou plus) de sens à votre travail : la perte de sens au travail porte un nom, c’est le brown-out. Redonner du sens à leur action est la motivation de 64 % des candidats à la reconversion professionnelle*. Si vous ne voyez plus l’intérêt de vos missions, avez parfois l’impression de travailler pour rien, il est peut-être temps de changer.

Choisissez vous-même quand est le week-end, c’est une motivation pour être votre propre patron.

iad

2. Votre travail ne vous permet pas de profiter de votre vie de famille

53 % des actifs envisageant une reconversion professionnelle évoque la volonté de trouver un meilleur équilibre vie professionnelle- vie personnelle*. Ceci est particulièrement vrai pour les parents de jeunes enfants qu’ils ont parfois l’impression de ne pas voir grandir.

Cochez-vous certaines de ces cases ?

Si oui, il est peut-être temps de réfléchir à un nouveau métier et/ou à un statut qui vous permettrait de faire de la place pour votre vie familiale et personnelle, par exemple grâce à des horaires aménagés et une certaine souplesse d’organisation.

Lire aussi : Jeunes parents : trouver l’équilibre vie privée vie professionnelle est possible !

3. Votre humeur et votre santé sont particulièrement affectées par votre travail

Lorsque le travail se transforme en souffrance, celle-ci peut se répercuter sur la santé physique et mentale. Si :

Vous avez alors atteint un niveau de stress récurrent très important et il devient urgent d’agir. Envisager le changement peut déjà vous permettre de prendre du recul sur votre situation actuelle, mais ne tardez pas car votre santé est en jeu.

4. Vous êtes très attiré par d’autres métiers qui vous font rêver

Vous éprouvez souvent de la jalousie pour votre entourage qui s’épanouit dans son travail ? Lorsque quelqu’un vous dit « j’adore mon job », vous sentez cette envie au creux de vous ? Il s’agit d’un signe fort de votre besoin de changement. Vous ne vous épanouissez pas (plus) dans votre métier ou au sein de votre entreprise, et cela vous pèse.

Vous prenez-vous souvent à rêver d’exercer un autre métier dans lequel vous pourriez vous épanouir davantage ? Si lorsque vous vous imaginez dans cette situation professionnelle, vous vous sentez plus apaisé et en phase, il est peut-être temps de passer à l’action.

Pour concrétiser ce désir de changement de vie : prenez le temps ! Renseignez-vous sur les aides dont vous pourriez bénéficier, réalisez un bilan de compétences etc. De nombreux professionnels sont formés pour vous aider à entamer votre reconversion.

On entre dans la vie professionnelle vers 20-25 ans en moyenne. De nombreuses aspirations à la reconversion surviennent au bout d’une dizaine d’années de vie professionnelle, souvent lorsque l‘on devient jeune parent et que les priorités évoluent.

Il n’y a évidemment pas d’âge indiqué pour se reconvertir mais, ce désir survient souvent vers 30-40 ans, lorsque l’on a de l’expérience professionnelle. A cette période de votre vie, vous avez souvent plus d’assurance mais aussi le recul nécessaire pour changer de vie professionnelle avec succès ! 

1 Étude menée en ligne par nouvelleviepro.fr (Groupe AEF info), site d’information grand public dédié à la reconversion et l’évolution professionnelles, du 15 mars 2019 au 30 mai 2019, via un questionnaire auto-administré, auprès de 2083 actifs français.

L’échantillon intègre des individus des 2 sexes, âgés de 18 à 64 ans, appartenant à 4 CSP distinctes (cadres, employés, professions intermédiaires, artisans) et issus de tous secteurs d’activité.


En savoir plus :

  • Aucune catégorie