Des organismes d’aides à la création d’entreprise pour changer de vie

Organismes d'aides à la création d'entreprise en France

En France, il existe de nombreux organismes d’aides à la création d’entreprise. Vous pouvez les solliciter pour démarrer votre propre entreprise. Ces organisations, publiques ou privées, offrent une variété de services tels que des conseils sur la façon de démarrer une entreprise, du mentorat, un soutien financier, etc. La meilleure façon de savoir quel type d’organisation vous convient le mieux est de suivre notre article iad. En route !

Les organismes publics peuvent-ils m’aider dans mon projet ?

Différents organismes publics proposent de vous aider à la création d’entreprise. Les subventions que vous obtiendrez peuvent être liées à des spécificités (géographiques, handicap…). Elles peuvent aussi être fonction du secteur d’activité choisi. iad est spécialisé dans l’immobilier. C’est pourquoi, les exemples choisis s’y rapporteront principalement.
Voici les principales aides auxquelles vous avez droit en tant que créateur d’entreprise :

Le Nacre, un prêt et une aide dispensés par les régions

Le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise) accompagne de nombreuses personnes souhaitant créer une entreprise : les jeunes (18-25 ans), les demandeurs d’emploi, les salariés d’entreprise en procédure de liquidation ou de redressement judiciaire et les moins de 30 ans en situation de handicap pour créer ou reprendre une entreprise.

Depuis la loi du 7 août 2015, le NACRE est une aide proposée par chaque région de France. Pensez à vous renseigner auprès de l’organisme en fonction de votre lieu d’exercice. Ce dispositif accompagne les créateurs d’entreprise pendant une durée allant de 4 mois à 3 ans. Il vous permet aussi de bénéficier d’un prêt à taux 0 d’un montant de 1 000 euros à 8 000 euros avec des banques ayant signé une convention avec l’État.

ARCE : l’aide de Pôle emploi

Versée par Pôle emploi, l’ARCE ou Aide à la Reprise ou à la Création d’entreprise est une aide financière. Si vous avez cotisé et que vous bénéficiez d’allocations chômage, vous pouvez demander à ce qu’elles vous soient versées sous forme de capital (45 % de vos allocations chômage en début d’activité, le solde 6 mois plus tard). Idéal pour investir rapidement. 

Les aides BPIfrance (anciennement Oseo)

BPI France est un établissement public. Sa mission est de vous soutenir en vous proposant par exemple une aide au financement, des avances d’argent, l’obtention de prêt à taux zéro. Son autre ressource est de vous fournir des réponses à vos questions, de vous aider à la création de votre business plan et de rendre votre projet de création le plus viable possible.

Le prêt à la création d’entreprise (PCE)


Le prêt à la création d’entreprise (PCE) vous donne la possibilité de financer votre première installation sans caution personnelle ni garantie, quel que soit votre secteur d’activité. Les montants vont de 1 000 à 7 000 euros sur une durée de 1 à 5 ans.

Subventions de l’Agefiph : des aides à la création d’entreprise pour les handicapés

Une aide spécifique existe pour les personnes en situation de handicap qui souhaitent créer une entreprise. Elle est disponible auprès de l’Agefiph et consiste en une subvention à hauteur de 6 000 € maximum.
Les moins de 30 ans handicapés pour créer ou reprendre une entreprise peuvent également bénéficier de l’ACRE, subvention de Pôle emploi.

Les aides des collectivités territoriales : commune, département et région

Il existe des exonérations, des aides et des primes de création d’activité au niveau communal ou territorial également. Alors, renseignez-vous auprès de votre mairie et de votre CCI. Les collectivités territoriales peuvent offrir aux entreprises qui s’installent dans leur zone des allègements fiscaux et une exonération de taxes locales pendant deux ans. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Entreprendre et son outil de recherche géolocalisé. Cet outil vous permet de trouver des aides financières et de connaître le taux de subventions de votre région, département ou ville.

Quand on a l’âme d’un entrepreneur autant le devenir

iad

Les aides privées à la création d’entreprise

Les aides de l’ADIE

L’ADIE est une association présente dans plus de 180 agences en France. Composée de bénévoles, elle peut vous être d’une grande utilité pour obtenir des micro-crédits allant jusqu’à 12 000 € (variable selon les projets). Tout comme d’être aidé dans votre projet : chiffrage, démarches administratives… Pour trouver l’Adie proche de chez vous, utilisez cet outil de géolocalisation.

En plus des organismes publics, des organismes privés peuvent vous aider : des banques, des fondations et des structures privées (réseaux de création/reprise d’entreprise, des clubs de créateurs) organisant des concours nationaux ou régionaux.
Pensez à vous renseigner. Par exemple, le Crédit Agricole soutient les entrepreneurs, comme le CIC.
 

Des aides non financières mais essentielles

Pour créer une entreprise viable, vous ne devez pas seulement avoir les fonds financiers nécessaires, vous devez également avoir de solides connaissances dans votre domaine d’activité. Si vous souhaitez exercer dans le secteur de l’immobilier, entourez-vous de professionnels comme iad. Ils sauront vous guider dans cette fabuleuse aventure qu’est la création d’entreprise.

conseillère immobilier iad

iad, votre partenaire pour réussir dans l’immobilier

Si vous rêvez de devenir votre propre patron dans l’immobilier, iad vous aide de plusieurs manières :

Vous souhaitez devenir mandataire ou conseiller1 immobilier. Avec iad, c’est possible ! Alors, n’hésitez plus pour devenir votre propre patron, rejoignez-nous !

1Tous nos conseillers sont des agents commerciaux indépendants de la SAS I@D France immatriculés au RSAC (sans détention de fonds) titulaires de la carte de démarchage immobilier pour le compte de la société I@D France.

En savoir plus :