Home » Travailler dans l'immobilier » Quels métiers pour se reconvertir dans l’immobilier ?

Quels métiers pour se reconvertir dans l’immobilier ?

L’immobilier, malgré les crises et les changements de conjoncture, reste un secteur porteur et dynamique. En pleine évolution dans ses méthodes et ses outils, il demeure un domaine où l’humain est incontournable. Comme nous aimons le dire chez iad, en travaillant dans l’immobilier, nous changeons des vies.

L’immobilier est également un domaine vers lequel vous pouvez facilement envisager une reconversion. Si des connaissances en droit sont indispensables, vos qualités humaines, votre sens de la négociation et votre autonomie seront vos principaux atouts.

Cela dit, l’immobilier offre des métiers pour des profils très différents. Quels sont-ils ? Comment les choisir et comment trouver celui qui correspond le mieux à votre personnalité et votre situation ? Voici quelques pistes sur les métiers de l’immobilier…

L’immobilier, un secteur porteur

Les différentes crises des vingt dernières années, crise financière de 2008 et crise sanitaire de 2020-2021 entre autres, n’ont fait que le confirmer : l’immobilier est un secteur porteur. Malgré les conjonctures les plus défavorables, et parfois grâce à elles l’immobilier est une valeur refuge plébiscitée par les Français. En 2020, le placement dans la pierre a même détrôné le sacro-saint livret A[1] ! D’ailleurs, environ deux tiers des Français sont propriétaires d’un logement[2]. Et ce sont plus d’un million de transactions immobilières qui sont réalisées chaque année[3].

La crise de la COVID-19 a entraîné pour un grand nombre de personnes la remise en cause leur mode de vie et a créé plus de flexibilité dans le travail. L’immobilier se retrouve au centre de cette réflexion et de ces problématiques émergentes, avec une volonté marquée de changement et une nouvelle carte des zones attractives.

Pour ces démarches, déjà mises en œuvre ou en cours de maturation, les Français plébiscitent des professionnels de l’immobilier, experts de leur territoire, flexibles et disponibles, prêts à répondre à leurs questions et leurs attentes. Envie de vous reconvertir et d’être l’un d’entre eux ?

Les métiers adaptés à une reconversion dans l’immobilier

Agent immobilier salarié, gérant d’une agence immobilière, agent commercial indépendant… il existe de nombreux métiers différents dans le monde de l’immobilier. Ils ne se ressemblent pas, ne comportent pas les mêmes missions et ne requièrent pas les mêmes compétences. Voici quelques éléments pour s’y retrouver et vous aider à y voir plus clair pour votre reconversion.

L’agent immobilier salarié

Si vous avez besoin de la sécurité d’un emploi salarié, vous vous tournerez pour votre reconversion vers le métier d’agent immobilier salarié, au sein d’une agence. Pour ce faire, vous devrez absolument obtenir auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de votre secteur, votre carte transactionnelle professionnelle ou carte T. Celle-ci vous permettra d’effectuer les principales missions d’un agent immobilier, la négociation d’achat et de vente de biens, mais également la gestion locative, le conseil en immobilier et la gestion de syndic.

Pour obtenir cette carte, vous devrez être titulaire d’un diplôme de niveau bac +2 en immobilier ou bac +3 en sciences économiques, en droit ou en commerce. Si vous avez été salarié pendant trois ans d’une agence immobilière et que vous avez le bac ou un diplôme de niveau équivalent, vous pourrez aussi demander la carte T.

Côté rémunération, vous recevrez un salaire fixe, agrémenté de commissions variant de 25 à 45 % des honoraires perçues par l’agence[4]. Bien sûr, le contrat de travail détermine chacun de ces éléments et dépend de la situation de chacun : expérience et ancienneté, qualification, négociation du salaire et des conditions…

Se reconvertir en agent immobilier ?

Le métier d’agent immobilier est peut-être le plus connu du grand public et donc celui auquel on songe lors d’une reconversion. Cela dit, les conditions d’obtention de la carte professionnelle sont un frein considérable. Impossible de travailler sans la fameuse carte et impossible de l’avoir sans diplômes…

Par ailleurs, l’agent immobilier est souvent salarié et peut exercer des tâches très variées, parfois loin de la seule transaction immobilière. Donc, même si vous avez les diplômes indispensables, le métier d’agent immobilier n’est peut-être pas celui qui vous convient. Surtout si vous avez envie d’indépendance et de rémunérations attractives !

Gérant d’agence immobilière

Être votre propre patron est votre rêve ? Disposer de votre temps et vous consacrer à ce que vous aimez faire ? Vous vous posez donc la question d’ouvrir votre propre agence immobilière franchisée ou non.

Nous retrouvons ici, en premier lieu, la même problématique que pour le métier d’agent immobilier. Pour pouvoir ouvrir une agence, vous devrez obtenir la carte professionnelle, et par conséquent posséder les diplômes dont nous avons parlé plus haut (au moins un bac +2 en immobilier ou un bac +3). Vous devrez par ailleurs inscrire votre activité au registre du commerce et des sociétés (RCS) et investir dans un local commercial. Si vous optez pour la franchise, il vous faudra débourser un capital auprès de votre franchiseur. Ce sont donc des démarches onéreuses et risquées. Elles sont aussi très longues. Il vous faudra un investissement personnel complet pendant plusieurs mois avant de pouvoir conclure vos premières ventes.

De plus, en tant que gérant, vous aurez à charge la vie administrative, comptable et fiscale de votre entreprise. Plutôt que de vous consacrer à vos clients, vous passerez ainsi beaucoup de temps en gestion administrative et paperasses diverses. Mieux vaut en avoir conscience avant de vous lancer et de vous reconvertir en gérant d’agence immobilière !

L’agent commercial en immobilier  

Complètement indépendant, l’agent commercial en immobilier est aussi appelé mandataire immobilier* ou conseiller immobilier*, terme que nous préférons chez iad. À son compte, il se concentre sur la réalisation de transactions immobilières pour le compte de sa société mandante, telle que iad. De plus, grâce au statut de l’autoentreprise, les démarches de gestion de son activité sont très réduites. Laissez-nous vous présenter ce métier pas comme les autres, véritablement idéal pour une reconversion.

Focus sur le métier d’agent commercial en immobilier

Qu’est-ce qu’un agent commercial en immobilier ?

En faisant le choix de vous reconvertir en agent commercial en immobilier, vous misez sur votre indépendance et vous vous concentrez exclusivement sur votre portefeuille client.

En effet, ce statut vous permet de réaliser des transactions immobilières, achat et vente, au nom et pour le compte d’une société mandante, comme iad, grâce à un contrat de mandataire. Vous restez cependant totalement maître de votre activité et de votre relation client.

Autre avantage, les démarches administratives pour devenir agent commercial en immobilier sont extrêmement limitées, tout comme l’investissement financier. Enfin, aucun diplôme n’est requis. Idéal pour une reconversion rapide !

Cela dit, il ne faut pas en minimiser les responsabilités. En effet, en tant qu’indépendant, vous devez assurer la gestion administrative et comptable de votre activité. Vous êtes également responsable de vos biens. Enfin, le contrat de mandat vous lie à la société mandante et vous oblige à un certain nombre de points.

Comment devenir agent commercial en immobilier ?

Contrairement à gérant d’agence immobilière ou à agent immobilier salarié, il est facile et rapide de devenir conseiller immobilier*. En effet, il vous suffit pour cela d’effectuer trois démarches principales :

  • Vous immatriculer en entreprise individuelle (EI), entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou autoentreprise (appelée aussi microentreprise) ;
  • Signer avec iad un contrat de mandataire ;
  • Vous inscrire auprès du greffe du tribunal de commerce sur le registre spécial des agents commerciaux (RSAC).

Toutes ces démarches sont réalisables en ligne et requièrent un minimum de documents. De plus, elles sont quasiment gratuites. Par exemple, l’inscription au RSAC coûte à ce jour 24,71 €[5]. Effectuées rapidement, elles vous permettent d’accélérer votre reconversion et de commencer à exercer au plus vite.

Conseiller immobilier : vous êtes votre patron !

L’indépendance est bien souvent le premier critère recherché lors d’une reconversion. Exercer son métier à sa façon et recueillir entièrement les fruits de son investissement personnel est effectivement une belle motivation ! Le statut d’indépendant n’est cependant pas exempt d’obligations et de responsabilités.

Le statut d’agent commercial vous permet d’obtenir tout cela en travaillant dans l’immobilier. Vous êtes libre d’organiser votre travail, de gérer comme vous l’entendez votre relation client et de développer votre activité à votre manière, selon vos objectifs.

Chez iad par exemple, vous pouvez devenir animateur d’un réseau de mandataires immobiliers* avec qui vous travaillerez en synergie. Vous n’êtes pas contraint non plus sur votre territoire d’action et pourrez envisager un développement à l’international.

Vous établissez votre propre rythme de travail. Jeune parent, vous ne voulez pas sacrifier votre vie de famille à votre réussite professionnelle ? En tant que conseiller immobilier* indépendant, vous pourrez organiser vos journées pour vous libérer aux heures de sortie d’école et le mercredi. Vous vous consacrerez à votre clientèle quand vous aurez l’esprit tranquille.

De même, en étant conseiller immobilier* indépendant, vous pourrez travailler d’où vous voulez. Avec un peu d’organisation pour vos rendez-vous, vous optimiserez vos déplacements et serez libre de travailler à votre domicile ou ailleurs, à votre gré tant qu’il ne s’agit pas d’une agence vitrée.

Une rémunération attractive et très évolutive

En tant qu’indépendant, l’agent commercial en immobilier ne perçoit pas de salaire. Il est rétribué pour ses transactions pour le compte de son mandant, par un système de commissionnement. C’est-à-dire que vous percevez un pourcentage des honoraires encaissés lors de la vente ou de l’achat d’un bien par la société mandante.

Dans le cas d’iad, vous toucherez ainsi 69 % des honoraires de la transaction. En 2020, les conseillers immobiliers* d’iad ont perçu en moyenne 7 000 € de commissionnement par transaction réalisée – avant prélèvements sociaux et impôts[6].

De plus, iad vous permet de développer votre propre réseau de conseillers immobiliers* grâce au système de parrainage. Ainsi, pour chaque vente réalisée dans votre réseau, vous recevrez une partie de commission, pouvant aller jusqu’à 12 %.

Dès lors, le potentiel de rémunération d’un agent commercial en immobilier chez iad présente un fort intérêt et dépend de votre investissement personnel et de votre savoir-faire. Chacune de vos réussites produira ses effets !

Ce fort potentiel de commissionnement est d’ailleurs souvent cité par nos conseillers immobiliers « iadiens » comme raison de leur reconversion dans ce métier[7].

Un métier qui se réinvente

Contrairement au modèle des agences immobilières contraintes à des formes de marketing « à l’ancienne », vous pouvez, en tant que conseiller immobilier* indépendant, réinventer vos formes de développement de votre activité. La maîtrise des outils numériques et votre passion pour les nouvelles technologies vous aideront à personnaliser et optimiser les formes de communication avec vos clients et à trouver des moyens innovants de prospections.

Si le métier d’agent commercial en immobilier existe déjà, à vous de définir le contenu que vous souhaitez lui donner !

Seul dans votre nouveau métier de conseiller immobilier* ?

Se lancer dans une nouvelle carrière, ouvrir une nouvelle page de sa vie, est un véritable pari et peut se révéler angoissant.

Avec iad, vous trouverez le réseau solidaire, l’accompagnement et les outils qui vous serviront à chaque étape de votre reconversion en agent commercial en immobilier.

En effet, dès la première prise de contact, vous serez mis en relation avec un conseiller iad qui vous éclairera sur les enjeux de votre nouveau métier, vous guidera dans vos démarches et répondra à vos questions les plus diverses.

Ne pas avoir besoin de diplômes ne signifie pas qu’aucune connaissance spécifique n’est requise. En effet, l’agent commercial en immobilier est soumis à l’obligation légale de se former. Chez iad, nous mettons à disposition de nos conseillers en immobilier* de nombreuses ressources pour accompagner leur reconversion et leur carrière. Coaching, parcours d’apprentissage personnalisé, université en ligne, sessions de formation en présentiel, tout est fait pour que vous validiez à votre rythme les compétences et les compétences spécifiques à votre nouveau domaine[8].    

Le métier d’agent commercial en immobilier permet une reconversion rapide et sûre dans le domaine de l’immobilier. Sans engagement financier contraignant, à votre rythme, en vous appuyant sur iad, le leader des réseaux de mandataires immobiliers en France[9], changez de vie et vivez de votre passion pour l’immobilier !


[1] Étude OpinionWay pour Aucoffre.com de décembre 2020

[2] Propriétaires immobiliers au sein de la population en France 2019 | Statista

[3] Pourquoi l’immobilier ? – Devenir conseiller immobilier iad France (join-iad.com)

[4] Combien gagnent les agents immobiliers ? – Figaro Immobilier (lefigaro.fr)

[5] Immatriculation d’agent commercial au RCS – Infogreffe

[6] Pourquoi l’immobilier ? – Devenir conseiller immobilier iad France (join-iad.com)

[7] Profils – Devenir conseiller immobilier iad France (join-iad.com)

[8] Le parcours de formation à l’immobilier – Devenir conseiller immobilier iad France (join-iad.com)

[9] Accueil – Devenir conseiller immobilier iad France (join-iad.com)

Ne manquez aucun article grâce à notre newsletter