Home » Travailler dans l'immobilier » Quels sont les métiers de l’immobilier les plus rémunérateurs ?

Quels sont les métiers de l’immobilier les plus rémunérateurs ?

L’image du secteur de l’immobilier se réduit souvent à celle du seul agent immobilier, salarié d’une agence. Pourtant, il existe de nombreuses professions différentes dans ce domaine, chacune ayant leur cadre légal et réglementaire, leurs contraintes, leurs spécificités et des niveaux de rémunération très variables. D’administrateur de biens à expert en immobilier, en passant par diagnostiqueur, syndic de copropriété ou encore mandataire, les situations sont extrêmement diverses. 

Quand l’objectif est de percevoir des revenus confortables, il est indispensable de considérer plusieurs éléments avant de choisir son métier. Le niveau de formation exigé et les conditions d’exercice s’apparentent comme étant généralement les principaux. Cependant, le plus important est sans aucun doute le statut de salarié ou d’indépendant. Voici une synthèse pour comparer les rémunérations des différentes professions de l’immobilier et bien choisir pour sa reconversion. 

Comment est rémunéré un professionnel de l’immobilier ?

Les métiers de l’immobilier peuvent être exercés sous deux statuts différents qui influent directement sur la nature et le niveau des revenus. 

Le statut de salarié 

S’il est employé par une agence immobilière ou un cabinet d’expert, le professionnel de l’immobilier est donc un salarié. Il signe un contrat de travail qui définit ses tâches, ses horaires et son lieu de travail ainsi que sa rémunération. Ce statut lui permet de bénéficier d’une couverture santé et de cotiser pour sa retraite. Il est également couvert par les conventions collectives qui régissent les professions de l’immobilier

Sa rémunération dépend entièrement de son contrat de travail. Cela dit, habituellement, le salaire est composé d’une part fixe et d’une part variable. Pour un agent immobilier, cette part variable correspond à un pourcentage d’honoraires sur les transactions effectuées

Sa rémunération dépendra donc au final :

  • De la négociation de son contrat de travail à l’embauche ;
  • De son expérience et de son ancienneté ;
  • Des transactions ou prestations effectivement réalisées. 

D’autres professions de l’immobilier, comme syndic de copropriété ou administrateur de biens, peuvent être exercées avec le statut de salarié. En particulier en début de carrière, ces métiers s’effectuent au sein d’une agence ou d’un cabinet où le débutant joue un rôle d’assistant puis gagne peu à peu en autonomie, sa rémunération évoluant en fonction. 

Comme pour celle de l’agent immobilier salarié, la rémunération dépend de plusieurs critères, dont l’expérience, le niveau d’étude, la négociation du contrat, etc. Par contre, pour ces professions, la part variable pourra être moins importante, voire inexistante.

Le statut d’indépendant

De nombreuses professions de l’immobilier peuvent aussi s’exercer en tant qu’indépendant, d’agent immobilier à diagnostiqueur immobilier, en passant par gestionnaire de patrimoine immobilier. Dans ces cas-là, les revenus dépendent des tâches effectuées. 

Par exemple, un agent immobilier touchera des honoraires à chaque transaction effectuée, les honoraires d’agence, tandis que le diagnostiqueur sera payé au diagnostic réalisé. Le syndic sera rémunéré soit au forfait, soit selon un barème réglementé. L’agent commercial en immobilier touchera pour sa part un commissionnement proportionnel aux honoraires d’agence calculés sur le montant des transactions effectivement Quelles sont les cinq professions de l’immobilier les plus rémunératrices ?

Pour pouvoir comparer les situations, nous avons choisi d’utiliser des revenus bruts mensuels lors d’un début de carrière. 

  1. Expert immobilier : autour de 2 500 € brut mensuels

L’expert en immobilier est chargé principalement d’estimer la valeur d’un bien. Il peut être indépendant, auquel cas sa rémunération dépendra uniquement des honoraires perçus, ou salarié avec ou non une part variable.

  1. Administrateur de biens : autour de 2 500 € brut mensuels

L’administrateur de biens est chargé de gérer des biens immobiliers pour le compte de particuliers ou de sociétés. De même, il peut être salarié ou indépendant.

À noter :

Ces deux premières professions requièrent un haut niveau d’étude ainsi qu’une période de formation. Ce sont donc des professions difficilement accessibles dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

  1. Agent immobilier : autour de 1 500 à 3 800 € brut mensuels

L’agent immobilier perçoit un salaire fixe et des honoraires calculés sur le montant des honoraires d’agence perçus lors de la signature d’une transaction immobilière. Cela explique la fourchette assez large de rémunération. Si le salaire de base à l’embauche se situe entre 1 500 et 1 700 €, ce dernier sera rapidement agrémenté de la part variable. Le potentiel d’accroissement est donc potentiellement assez élevé, mais cela dépendra de la politique de l’agence et du secteur d’activité, immobilier de luxe, zones sous tension immobilière, etc. 

  1. Syndic de copropriété : 1 800 € brut mensuels

Le syndic de copropriété est chargé de gérer pour un ensemble de propriétaires toutes les questions liées à la copropriété : organisation des assemblées générales, administration du bien, provisionnement pour d’éventuels travaux, encaissement des charges, réalisation des travaux, etc.  

Pour ce faire, il peut être salarié d’une agence ou d’un cabinet avec une rémunération de départ autour de 1 800 € mensuel. Il peut aussi être indépendant. Il percevra alors des revenus correspondant à un forfait ou à des honoraires pour les prestations effectuées, selon le contrat passé avec les propriétaires

  1. Diagnostiqueur immobilier : 1 700 à 2 000 € brut mensuels

Le diagnostiqueur immobilier intervient lors de la mise en vente d’un bien immobilier ou à la demande d’un cabinet d’expert. Il contrôle un certain nombre de points techniques, état de l’installation électrique et de gaz, présence d’éventuels produits toxiques (amiante et plomb), présence de nuisibles (termites), etc.  

Lui aussi peut-être salarié ou indépendant. En tant que salarié, il perçoit une somme fixe, rarement augmentée d’une part variable, mais peut avoir des avantages, tels qu’une voiture et un téléphone de fonction. En tant qu’indépendant, il facture ses prestations directement au client. 

  1. Le grand absent du classement : l’agent commercial indépendant en immobilier

Si cette profession ne figure pas dans notre classement, c’est qu’il est impossible de donner une fourchette de rémunération. En effet, comme il est indépendant, il ne perçoit aucun revenu tant qu’il n’a pas réalisé sa première transaction

Par contre, les niveaux de rémunération quand la transaction devient effective sont très importants. Par exemple, un agent commercial iad a perçu en moyenne en 2020 environ 7 000 € HT pour la réalisation effective d’une transaction. Les commissionnements sur les honoraires sont effectivement élevés et permettent d’assurer des revenus très intéressants

Quelle profession de l’immobilier choisir pour bien gagner sa vie ?

Si vous envisagez de vous reconvertir dans l’immobilier et que vous cherchez une profession rémunératrice, voici quelques éléments pour choisir.

  • Est-ce un métier accessible ?

Expert immobilier et administrateur de biens sont des professions très bien rémunérées, mais elles requièrent un niveau d’étude très important (au moins bac + 5, voire bac + 6). De plus, il faut souvent commencer comme assistant dans un cabinet avec un salaire moins motivant. 

  • Est-ce un métier qui présente un risque financier ?

Pour devenir agent immobilier ou syndic de copropriété, il est nécessaire d’obtenir une carte professionnelle. Celle-ci est accordée si l’agent ou le syndic peut présenter des garanties financières élevées

Par ailleurs, pour l’agent immobilier ou le syndic propriétaire de son agence, il faut envisager des frais importants pour la location ou l’acquisition d’un local, entre autres. 

Le salaire peut donc sembler intéressant, mais l’investissement et potentiellement les risques sont réels. 

  • Mes revenus vont-ils augmenter rapidement et dans quelles mesures ?

Une très grande majorité des métiers de l’immobilier comportent une part de rémunération variable calculée sur les prestations ou les transactions effectuées. Un professionnel expérimenté, ayant développé un réseau important, aura donc logiquement une rémunération plus importante. Cependant, dans certaines professions comme agent immobilier, cette part variable peut devenir très importante. 

Finalement, pourquoi choisir le métier d’agent commercial en immobilier ?

Tout d’abord, le métier d’agent commercial en immobilier est accessible avec un niveau bac. Avec une société mandante comme iad, vous assurez votre formation rapidement, à votre rythme, tout en effectuant vos démarches pour vous immatriculer en tant qu’indépendant. Cette formation est une étape indispensable de votre démarche de reconversion vers le métier d’agent commercial. En plus d’être une obligation, c’est une façon d’être aussi plus efficace et performant dans un métier concurrentiel. 

Vos commissionnements ne sont pas conditionnés par votre ancienneté ou vos années d’expérience. Compétent et efficace, vous transformez chacune de vos ventes en revenus, dès vos débuts. Attention, cependant, les transactions immobilières prennent du temps, environ 4 à 6 mois entre la signature de la promesse de vente et la réalisation effective de la vente.  

Par ailleurs, le métier d’agent commercial en immobilier s’exerce le plus souvent sous le statut d’autoentrepreneur. Ce statut ne requiert aucune garantie financière. De même, le coût des démarches est généralement plus réduit que pour les autres statuts. Même s’il vous faut envisager d’assurer votre sécurité financière le temps de percevoir vos premiers commissionnements, le risque d’endettement auprès d’une banque ou d’une assurance afin de lancer votre activité est très faible. N’oubliez pas malgré tout que ce statut vous rend responsable de votre activité sur vos propres biens et les biens du couple, lorsque vous êtes marié sous le régime de la communauté des acquêts.  

Enfin, le métier d’agent commercial en immobilier vous offre des perspectives de progression de rémunération conséquentes. Plus vous conclurez de transactions, plus vos revenus augmenteront. De plus, grâce à une société mandante comme iad, vous pourrez aussi développer votre activité à l’international et monter et animer votre propre équipe. 

Ne manquez aucun article grâce à notre newsletter