Home » Travailler dans l'immobilier » Quels sont les montants des commissions des agents commerciaux immobiliers indépendants ?

Quels sont les montants des commissions des agents commerciaux immobiliers indépendants ?

La rémunération reste un élément clé dans le choix d’une carrière professionnelle. Envisageant une reconversion dans l’immobilier, vous vous posez certainement la question. Combien perçoivent les agents commerciaux en immobilier indépendants ? Comment est calculée cette rémunération ? S’agit-il d’une rémunération nette ou brute ? Il est difficile de trouver une réponse précise. En effet, de nombreux éléments entrent en ligne de compte dans le calcul. Voici une analyse des différentes situations. Vous trouverez aussi des exemples chiffrés pour les illustrer.

Pour faire le point sur le statut d’un agent commercial en immobilier indépendant   

Un agent commercial en immobilier indépendant est dans la grande majorité des cas immatriculé sous le régime de l’entrepreneur individuel, appelée aussi microentreprise. Il signe avec une agence immobilière ou société mandante, comme iad, un contrat de mandat. Ce document lui permet de conclure des transactions immobilières au nom de la société mandante. 

L’agent commercial en immobilier est donc :

  • un indépendant,
  • lié à la société mandante par un contrat de mandat,
  • un entrepreneur individuel.

Cela signifie donc que :

  • il n’est pas salarié ;
  • sa rémunération est définie par son contrat de mandat : il perçoit un pourcentage des frais d’honoraires sur la transaction commerciale ; 
  • il établit ses propres factures ;
  • ses rémunérations ne sont pas soumises à la TVA. 

Bon à savoir : agent commercial en immobilier et régularité des revenus ?

De nombreux sites et blogs proposent des exemples de calcul de rémunération d’agent commercial en immobilier en se basant sur des moyennes. Ces chiffres ont bien sûr une certaine valeur. Pourtant, ils ne reflètent qu’une partie de la réalité. En effet, les revenus des agents commerciaux en immobilier ne dépendent pas de leur ancienneté ou de leur expérience. Ils résultent uniquement des ventes effectives. Il s’écoule donc souvent plusieurs mois entre la signature d’une promesse de vente et le moment de percevoir la rémunération. De plus, il est difficile de prédire précisément quand les ventes se concrétiseront. Donc, il n’y a pas de régularité des revenus. Cela dit, la prospection et la présence sur le terrain permettent d’entretenir votre activité. Et ainsi de lisser vos revenus sur l’année.    

La rémunération d’un agent commercial en immobilier : quelques exemples

le calcul de la rémunération pour la facturation

Le niveau de rémunération de l’agent commercial en immobilier est défini par le contrat de mandat, en accord avec la société mandante. Il peut être très variable selon les réseaux. 

Chez iad, le montant du commissionnement est fixé à 69 % des honoraires d’agence. Les honoraires d’agence varient en fonction de la valeur du bien. Ils ne sont pas encadrés par la loi. L’agence seule les fixe. Ils varient en général de 3 à 10 % de la valeur du bien.  

Vous assurez la vente d’un bien à 60 000 €. Les frais d’agence sont, dans ce cas, généralement de 10 %, soit 6 000 €. Vous toucherez donc :

6 000 x 0,69 : 4 140 €.

Comme vous n’êtes pas soumis à la TVA, vous facturerez donc à la signature effective de l’acte de vente 4 140 € à iad

Montant du bienFrais d’agence estimésVotre rémunération
60 000 €10 %5 520 €
300 000 €8 %16 560 €
550 000 €6 %22 770 €
1 250 000 €3 %25 875 €

Bon à savoir : le paiement en deux fois chez iad

Le réseau iad a mis en place un système de paiement des commissionnements en deux fois. En effet, la moitié du commissionnement est versée à la signature de l’acte authentique au Conseiller qui aura réalisé la signature du mandat de vente, on parle d’entrée de mandat. La seconde partie lui sera versée lorsqu’il sera à l’initiative de la signature de l’acte authentique, on parle alors de sortie du mandat – .  Ainsi, pour un bien à 300 000 €, vous pouvez toucher 8 320 € lorsque vous êtes en entrée de mandat. Vous percevrez la même somme à la signature de l’acte de vente lorsque vous êtes en sortie de mandat. 

Le calcul des charges de l’agent commercial en immobilier

Comme toute rémunération, celle de l’agent commercial en immobilier est soumise à des charges et des impôts. Pour calculer votre revenu net, il faut en tenir compte. 

Le statut de la microentreprise prévoit un calcul des charges sociales basé sur le montant réel des revenus. Concrètement, vous déclarez mensuellement ou trimestriellement vos revenus facturés à l’URSSAF. Il s’agit de votre rémunération, de votre CA. D’après votre statut, vous êtes exonéré de TVA. Donc, votre CA est net. Ce sont les BNC – pour bénéfices non commerciaux. Les charges représentent 22 % de vos BNC.  

Quelques exemples :

En janvier 2022, vous avez vendu un bien à 95 000 € et un bien à 625 000 €. Pour chacun de ces biens vous étiez en entrée et en sortie de mandat. Vous avez donc touché respectivement :

  • 95 000 x 0,1 x 0,69 = 6 555 € (10 % de frais d’agence et vos 69 % de commissionnement sur ces frais)
  • 415 000 x 0,06 x 0,69 = 17 181 € (6 % de frais d’agence et vos 69 % de commissionnement sur ces frais)

Donc vous déclarerez à l’URSSAF pour le mois de janvier 2022 : 6 555 + 17 181 = 23 736 €

Le montant de vos charges s’élèvera à : 5 221, 92 € (22 % de 23 736).

Vous devrez vous acquitter au 1er mars 2022 auprès de l’URSSAF de 5 221,92 €.

En février 2022, vous n’avez conclu aucune vente. Vous déclarerez donc des BNC nuls. Vos charges seront elles aussi nulles. 

À ces charges, vous devrez ajouter la Cotisation foncière des entreprises. Le montant en est fixé au niveau local. Il est forfaitaire si vous ne déclarez pas de local professionnel. En général, il est compris entre 224 et 1 067 € selon vos communes d’exercice. 

L’imposition sur le revenu des agents commerciaux en immobilier

En tant qu’agent commercial en immobilier, vous serez soumis à l’impôt sur le revenu. Ce dernier sera calculé sur la base de vos BNC. Un abattement forfaitaire de 34 % sera effectué par l’administration pour tenir compte de vos charges professionnelles. Ainsi, pour des BNC annuels de 32 000 €, votre revenu imposable sera de : 21 120 €. Le montant de votre impôt dépendra quant à lui de la composition de votre foyer fiscal et de vos éventuelles autres sources de revenus. 

Rémunération et plafonds pour les agents commerciaux en immobilier

En tant qu’agent commercial en immobilier indépendant vous n’avez pas de limite de rémunération. Toutes les ventes réalisées donneront lieu à un commissionnement. Par contre, vous devez absolument tenir compte des plafonds fixés par le régime de la microentreprise. En effet, deux plafonds sont à garder à l’esprit :

  • celui de la TVA ;
  • celui des revenus BNC.

Rémunération et TVA

En tant qu’autoentrepreneur vous bénéficiez d’une franchise en base de TVA. Cette dernière est conditionnée par le non-franchissement de plafonds. Concrètement, vous ne devez pas dépasser :

  • 34 400 € de CAHT l’année civile précédente ;
  • 34 400 € de CAHT l’avant-dernière année et 36 500 € CAHT l’année précédente ;
  • 36 500 € CAHT l’année en cours.

Dès que vous dépassez 36 500 € de CAHT, vous devrez appliquer la TVA dès le premier jour du mois suivant. Vous devrez aussi le mentionner sur vos factures. Il faudra alors prévenir votre réseau mandant. Il envisagera une récupération de TVA. Cela ne modifie pas vos rémunérations.

Rémunération et régime d’autoentrepreneur

Le régime de l’autoentreprise est soumis à un plafond de revenus de 72 600 € annuel de CAHT. Au-delà, vous devrez adopter un autre régime, généralement celui de l’Entreprise individuelle. Vous serez soumis à la TVA. Vous devrez présenter un bilan comptable. Enfin, vos charges seront calculées sur les résultats de l’année précédente. Cela dit, cela ne modifiera pas le calcul de votre rémunération, toujours sur la base du contenu de votre contrat de mandat. 

D’autres rémunérations possibles avec iad

En plus de votre rémunération d’agent commercial en immobilier, iad vous propose deux autres façons de percevoir un commissionnement. 

  1. Tout d’abord, vous pouvez mettre en relation le vendeur d’un bien et un agent commercial iad. Vous ne souhaitez pas vous charger de la vente. Mais il est logique d’être rémunéré pour cette prescription d’affaires. Grâce à iad, vous pourrez toucher jusqu’à 12 % HT du commissionnement.

Par exemple : vous êtes prescripteur de la vente d’un bien à 120 000 €.

Les honoraires d’agence de 8 % s’élèveront à : 9 600 €

Votre rémunération sera de : 9 600 x 0,12 : 1 152 €. 

Montant du bienHonoraires d’agenceVotre rémunération
55 000 €5 500 € (10 %)660 €
120 000 €9 600 € (8 %)1 152 €
475 000 €28 500 € (6 %)420 €
  1. Vous animez un réseau de vente au sein d’iad. Vous parrainez un agent commercial en immobilier, on parle de filleul. Vous toucherez un commissionnement grâce aux ventes réalisées par ses soins. Le modèle économique d’iad prévoit une grille des commissionnements dont la valeur pourra notamment différer en fonction du nombre de filleuls que le parrain réussira à intégrer dans son organisation commerciale. Le premier niveau de commissionnement est fixé à 7%. Ces derniers viennent non pas en déduction de la commission du filleul mais en déduction des honoraires perçus par l’agent immobilier à savoir iad. Par exemple, l’agent commercial parrainé conclut une vente de 130 000 €. 
  • Les frais d’agence s’élèveront à 8 % soit : 10 400 €
  • L’agent commercial parrainé percevra 69 % soit : 7 176 €
  • Sur lesquels la société iad vous rétrocèdera 7 % soit : 502,32 €

Ces rémunérations s’appliquent jusqu’à quatre niveaux de management. Ainsi, vous pourrez percevoir une rémunération grâce aux ventes réalisées par les agents parrainés par vos propres agents parrainés. Ainsi, si vous parrainez 3 agents. Et que ces derniers en parrainent eux-mêmes 3. Et ce, sur quatre niveaux. Potentiellement, vous pourrez percevoir des rémunérations grâce aux ventes de 363 agents commerciaux en immobilier indépendants. Bien sûr, en prenant l’engagement de devenir parrain au sein du réseau iad, vous assumez également la responsabilité d’animer ce réseau, ce qui passe en premier lieux par la formation de ses membres. Vous devrez apporter votre aide concrètement aux membres de votre réseau.  

Les rémunérations des agents commerciaux en immobilier ne sont pas encadrées. Définies par le contrat de mandat, elles varient selon les réseaux. De plus, certains comme iad proposent d’autres moyens de percevoir des rémunérations. D’où l’intérêt de bien choisir le sien !

Ne manquez aucun article grâce à notre newsletter