Home » Entrepreneuriat » Texte publicitaire en immobilier : pourquoi il ne faut pas le négliger ?

Texte publicitaire en immobilier : pourquoi il ne faut pas le négliger ?

Les spécialistes et les professionnels de l’immobilier s’affrontent parfois sur les méthodes et les outils à utiliser pour être plus performants. Démarchage traditionnel contre réseaux sociaux, flyers contre newsletters. Pourtant, l’expérience prouve que c’est une combinaison de toutes les méthodes qui permet d’obtenir les meilleurs résultats, c’est-à-dire plus de contacts avec des clients, acheteurs ou vendeurs potentiels. Qu’y a-t-il de commun entre tous ces outils marketing et de communication ? Un texte publicitaire. Pourquoi prendre le temps de soigner particulièrement ce contenu ? Comment orienter ce contenu : communication saisonnière, ciblage d’un public, définition de votre persona, information, performances de l’agence ? Quels sont ses objectifs, l’appel à l’action par exemple ? Qu’est-ce qui fait que votre texte fonctionne ou non ? Retrouvez ici cinq bonnes raisons de soigner vos textes publicitaires et trois manières de le faire. Optimisez vos chances de résultats en travaillant vos textes publicitaires !

5 bonnes raisons d’optimiser ses textes publicitaires dans l’immobilier

Vous rapporter des prospects

La première raison évidente de soigner vos textes publicitaires est de multiplier vos prises de contact. Vous aurez le plus de chances de signer des mandats et donc d’augmenter vos revenus. 

Vous faire connaître

Ce texte publicitaire, détaillé ou très court, est toujours un moyen de donner une certaine image de vous. 

Un client potentiel ne vous contactera pas au hasard. Il viendra vers vous parce qu’il aura vu votre nom, lu l’un de vos prospectus ou aperçu l’un de vos panneaux. Le texte publicitaire vient alors en appui d’un premier visuel et d’une phrase d’accroche.

Il permet de présenter :

  • vos compétences ;
  • vos expériences ;
  • votre connaissance du marché ;
  • mais aussi votre façon d’envisager la relation agent commercial en immobilier / client.

Il devra donc parler de vous. 

Inspirer confiance 

Si un client vous connaît, il doit aussi avoir confiance en vous pour vous confier son projet immobilier. Cette confiance va naître des informations que vous lui fournissez sur vous, comme vu ci-dessus, mais aussi de ce que vous dites de lui. Il faudra qu’il ressente dans votre texte publicitaire qu’il lui est bien destiné, que vous comprenez ses problématiques propres et que vous êtes en mesure d’y répondre.   

Générer plus de flux

Un texte publicitaire bien rédigé sur support digital pourra vous permettre de générer plus de flux et de multiplier votre diffusion sans effort. 

En effet, l’optimisation d’un texte, avec les techniques de SEO – pour Search Engine Optimization soit optimisation pour les moteurs de recherche – permettra de faire apparaître vos références au meilleur niveau lors d’une recherche sur Internet. Ce n’est bien sûr pas suffisant, mais cela offre une visibilité intéressante. 

Ensuite, vos textes doivent être travaillés pour inciter à l’action, c’est-à-dire que votre lecteur doit avoir envie de vous contacter, par mail, par téléphone ou par les réseaux sociaux. Cela peut passer par une simple invitation à cliquer qui renvoie à un formulaire de prise de contact par un abonnement à votre newsletter, à votre compte Twitter, etc. 

Enfin, il existe de nombreuses techniques d’optimisation des textes digitaux qui amélioreront votre visibilité et donc augmenteront vos contacts. Par exemple, en citant dans votre texte des partenaires et en insérant un lien. Ces partenaires se feront eux-mêmes le relai de votre lien et vous feront connaître à leur propre réseau. Il peut s’agir par exemple d’un spécialiste de home staging ou d’un courtier.

Au final, votre texte publicitaire doit aussi permettre de renvoyer à vos autres canaux de communication. Par exemple, votre flyer mentionnera votre compte Instagram où votre prospect potentiel en découvrira plus sur vos ventes récentes et vos activités. 

Ces techniques digitales sont nombreuses, mais pas si complexes que cela. 

Gagner du temps

La prospection est une partie chronophage et parfois frustrante du métier d’agent commercial indépendant en immobilier. 

Le porte-à-porte par exemple demande de la préparation et du temps et offre un nombre limité de retours. Organiser une stratégie marketing performante est indispensable. 

La rédaction d’un texte publicitaire optimal vous prendra certes du temps, mais il sera efficace en termes de retombées. De plus, il pourra servir de base au développement de votre campagne marketing, en se déclinant selon les supports, prospectus, réseaux sociaux, panneaux, newsletters.  

Comment bien optimiser ses textes publicitaires pour augmenter les prises de contact ?

Pour être efficace et toucher sa cible, votre texte publicitaire doit être réfléchi et travaillé. Il doit aussi être intégré à une stratégie marketing et décliné sur différents supports, de façon cohérente. Pour atteindre ces objectifs, il est tout d’abord indispensable d’éviter certains pièges :

Les généralités :

Un texte publicitaire ne peut être efficace s’il est trop vague. En effet, il manquera systématiquement son audience. Votre lecteur se désintéressera immédiatement de votre support. De même, il ne vous démarquera pas de la concurrence. 

Bon à savoir : Quelques écueils souvent rencontrés :

  • « Je peux vous aider à vendre ou acheter votre prochain bien. » C’est le cœur de votre métier et votre lecteur le sait bien, il est tout à fait inutile de le rappeler.
  • « Le marché de l’immobilier est complexe. » Certes, c’est vrai. Mais le préciser n’apporte rien à votre cible potentielle, qu’il ait un projet immobilier bien défini ou non. 

Les imprécisions et approximations :

Il peut s’agir de détails qui vous semblent insignifiants, mais votre prospect potentiel peut les saisir et en tirer une lecture négative de votre message. 

Bon à savoir : quelques exemples pratiques :

  • Vous distribuez en accord avec la règlementation un prospectus dans les boîtes aux lettres de votre secteur en mentionnant : « Une villa comme la vôtre intéresse mes acheteurs ! » Si vous l’adressez à des résidents en habitat collectif, le message sera brouillé et le lecteur ne se sentira ni concerné, ni en confiance. 
  • De même, « j’ai vendu de nombreux biens dans votre secteur » en faisant figurer des photos d’un logement dans une autre commune, vous fera perdre aussi en crédibilité. 
  • Globalement, évitez toutes les indications vagues comme : à peu près, environ, beaucoup de, de nombreux, quelques.
  • Si vos chiffres ne vous semblent pas assez convaincants, concentrez-vous sur une période en particulier. Par exemple, il vaut mieux « j’ai vendu deux biens rue… en avril » que « j’ai vendu plusieurs biens récemment dans votre secteur ». Cette dernière formulation entraîne forcément des questions : combien ? Quel secteur précisément ?

En ayant conscience de ces pièges à éviter, voici comment optimiser votre texte.

  1. En le ciblant

Il y a deux façons de concevoir votre texte publicitaire :

  • En parlant de vous : votre activité, vos compétences, votre vision de la profession ;
  • En parlant de vos prospects potentiels.

Le choix entre ses deux options dépend du contexte. Par exemple, si votre secteur de chalandise est très hétérogène mieux vaudra vous concentrer sur la présentation de vos compétences et de vos services. 

Au contraire, si vous avez affaire à un public plus homogène, vous pourrez cibler votre discours sur ses problématiques, ses spécificités (familles, jeunes couples, retraités). 

  • Parler de vous, votre activité et votre vision

Il faudra absolument utiliser des arguments qui vous différencient des autres agents et mandataires immobiliers. En effet, le secteur est très concurrentiel et vous ne vous démarquerez que si vous apportez un plus. Vous pouvez mentionner :

  • Votre expertise,
  • Vos années d’expérience,
  • Vos performances.

Vous appuierez efficacement votre argumentaire sur des données chiffrées, illustrées d’un graphique. Selon votre contexte d’activité, vous pourrez insister sur le nombre de transactions réalisées dans votre secteur ou plutôt sur les délais de vente. Évitez de mentionner votre commissionnement, car il vous sera ensuite difficile de négocier ce point ultérieurement.  

Citez en revanche tout ce qui peut être un plus pour vos prospects et qui vous différencie de vos concurrents :

  • le fait de parler une langue étrangère, 
  • votre disponibilité éventuelle les weekends ou en soirée,
  • votre capacité à gérer la relation clientèle à distance, 
  • votre connaissance pointue des possibilités de financement.

Quel que soit l’élément que vous souhaitez mettre en avant, mettez-vous à la place de vos lecteurs et voyez ce qui pourrait les convaincre de vous contacter. 

  • Parler de vos futurs clients

Si vous visez une clientèle particulière, il faut le faire savoir. Envisagez tout d’abord le point de vue des acheteurs ou des vendeurs. 

Si vous ciblez les vendeurs, optez pour des arguments comme la précision de vos estimations, la rapidité de conclusion des transactions, le ciblage des visites. Par exemple, « dans votre rue, j’ai vendu une villa au prix du marché en moins de deux mois » ou encore « Épargnez-vous des visites inutiles ! Je sélectionne soigneusement les acheteurs potentiels pour vous éviter ces désagréments. » 

Si votre target est l’acheteur, soulignez ses problématiques. Par exemple, en vous adressant aux familles : « Trouvez la pièce en plus qui vous changera la vie ! » ou « Un jardin à quelques minutes de l’école, je le trouve pour vous ! »

Votre texte publicitaire peut se concentrer sur ce que vous apportez de plus que les petites annonces entre particuliers. Il s’agit de montrer que :

  • un bien estimé au juste prix partira plus vite ; 
  • il n’y aura pas de visites de curiosité ;
  • seuls les acheteurs ayant toutes les chances d’obtenir leur prêt seront présentés. 

Il se peut que vous hésitiez entre les cibles à privilégier. Il est possible d’en viser plusieurs, mais en découpant votre texte de façon que chaque partie soit clairement définie. Encore une fois, tenter de généraliser serait faire perdre de l’efficacité à votre message. 

  1. Un texte optimisé

Pour optimiser un texte publicitaire sur papier, il vous faudra soigner la présentation. Même la qualité du papier compte, tout autant que celle des photos ou des graphiques accompagnant le texte. 

Bon à savoir : Les solutions iad pour la qualité de vos supports

C’est pourquoi un réseau comme iad a mis en place des partenariats avec des professionnels, comme des photographes, pour aider ses agents commerciaux en immobilier à produire des prints de qualité. De même, iad fournit un large choix de support de communication de qualité professionnelle. 

Les visuels doivent faire écho au texte et donner envie de le lire. Ils doivent donc être totalement en phase. Par exemple, si votre cible recherche plutôt de petites maisons individuelles, inutile de mettre en photo la superbe propriété que vous avez vendue dernièrement. Cela créerait un décalage par rapport à votre message et l’affaiblirait.

De même, ajustez le ton à votre clientèle. Une présentation classique et sobre inspirera certainement confiance à une clientèle plus âgée. Tandis que l’humour décalé fonctionnera par exemple avec une clientèle plus jeune.  

Pour vos publications numériques, il est indispensable de réfléchir à l’optimisation digitale du texte. Ainsi, le choix des mots-clés, l’insertion de liens et de click to action doivent être réfléchis.  

  1. Un texte spécifique pour chaque support

Votre texte publicitaire doit absolument être adapté au support. Ainsi, votre contenu ne sera pas transposable en l’état de votre compte Instagram au flyer que vous allez déposer dans les boîtes aux lettres lors de votre campagne de démarchage. 

Votre message doit être identique d’un support à l’autre dans son esprit, mais pas dans sa forme. Ainsi, votre prospect qui vous découvre sur un panneau devra retrouver le même ton en surfant sur vos comptes Twitter ou en s’abonnant à votre newsletter. Avant de commencer à rédiger, renseignez-vous bien sur les caractéristiques de chaque média.  

En résumé, votre texte publicitaire est le premier contact avec votre prospect. Il doit être travaillé avec soin et être : 

  • ciblé ;
  • précis et concis ;
  • de qualité pour son contenu, son visuel et son support ;
  • adapté au média.
Ne manquez aucun article grâce à notre newsletter